• Comprendre le projet
  • Le projet en bref
Usine Eastman à Kingsport (Tennessee, USA)

Le projet en bref

Le projet d’investissement d’Eastman prévoit la construction puis l’exploitation d’une usine de recyclage moléculaire des déchets plastiques. Cette dernière serait implantée sur la commune de Saint-Jean-de-Folleville en Normandie, au sein de la zone industrialo-portuaire de Port-Jérôme II.

about image
Schéma indicatif de la situation de la parcelle de la future usine d'Eastman à Saint-Jean-de-Folleville

Le projet comprendrait entre autres la création de trois unités distinctes nécessaires au recyclage des déchets plastiques, d’une usine de production d’énergie pour alimenter les unités de recyclage, d’une unité de traitement des eaux usées, ainsi que de multiples entrepôts, bureaux et laboratoires d’analyse.

L’objectif consiste à améliorer le recyclage des déchets plastiques aujourd’hui difficiles ou impossibles à recycler, en se concentrant plus particulièrement sur les déchets plastiques riches en polyesters.

Depuis l’annonce initiale du projet en janvier 2022, les chiffres clés ont évolué pour prendre en compte de nouvelles contraintes et opportunités.

La capacité de traitement de la future usine pourrait maintenant aller jusqu’à 220 000 tonnes de déchets riches en polyester par an. A partir de cette matière entrante, Eastman serait en mesure de produire environ 200 000 tonnes de matière première recyclée par an.

L’usine devrait être achevée début 2026 (phase I), pour un coût de 1 milliard d’euros. Elle atteindra sa pleine capacité (phase II) avant 2030, et son coût total s’élèvera à plus d’1 milliard d’euros. Au total, sa construction et son exploitation devraient créer approximativement 350 emplois directs et 1 500 emplois indirects dont 500 pour la phase de construction de l’usine. La majorité de ces emplois seront créés sur le territoire de Caux Seine Agglo et ses alentours, dans les secteurs des transports, des infrastructures et de l'énergie.

Les chiffres clés du projet

about image