preloader
  • Retrouver les questions et les avis

Eastman prend pleinement en compte le transport dans sa stratégies RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). C’est pourquoi, pour notre site en Normandie, le transport multimodal est l’un de nos axes de travail pour répondre aux engagements de « neutralité en Carbone pour 2050 » que nous partageons avec la France. Avec nos technologies innovantes de recyclage, notre mix décarboné énergétique, l’utilisation de déchet plastique en substitution aux ressources non renouvelables fossile, le transport se doit de participer à nos efforts de réduction de notre empreinte Carbone.

En effet, l’usage du train pour acheminer les matières premières et des produits de l’usine, en complément des voies maritime et fluviale, est envisagé par Eastman. Il fait l’objet de discussions en internes avec le département logistique et des partenaires sur sa faisabilité écologique, économique et technique. Le transport ferroviaire pourrait être utilisé pour la phase II du projet lorsque l’usine sera à pleine capacité et que la massification des points de collection permettra de mettre en place une fréquence économiquement fiable.

Concernant les matériaux de construction du site (acheminés à partir de 2024), des modes de transport alternatifs aux camions sont aussi privilégiés : leur acheminement sera effectué à 75% par voies maritime ou fluviale en raison de la grande dimension des pièces.

Eastman attache beaucoup d’importance à la multimodalité dans l’acheminement et l’expédition des matières. La région Normandie a été justement choisie du fait de toutes les possibilités de transports qu’elle offre.

Nous vous confirmons que les objets fabriqués grâce au rPET d’Eastman pourront être recyclés à nouveau, et ce un nombre quasi-infini de fois. C’est là tout l’avantage de la technologie de recyclage moléculaire d’Eastman, qui permet une véritable circularité des plastiques.

La constitution du dossier de demande d’autorisation environnementale est encore en cours. Le dossier devrait être déposé à la mi-janvier 2024 à la DREAL, suivi du dépôt de la demande de permis de construire et de l’enquête publique, dont la date n’est pas encore fixée.

Vous trouverez des synthèses de quelques études issues du dossier environnemental sur le site de la concertation : https://www.concertation-eastman-normandie.fr/documents.html , à l’onglet ‘Etudes et chiffres clés’, notamment sur l’étude faune-flore qui donne des renseignements sur l’impact environnemental du projet. N’hésitez pas à consulter également les comptes-rendus et supports des réunions de concertation qui contiennent des éléments pouvant répondre à vos questions.

Sur le procédé, je vous invite aussi à consulter le site de la concertation à la page ‘technologie’ : https://www.concertation-eastman-normandie.fr/technologie.html et le dossier de concertation préalable.

La ‘Polyester Renewal Technology’ est la dépolymérisation par méthanolyse, également appelée recyclage moléculaire. C'est cette technologie qui sera utilisée dans le cadre du projet mené par Eastman en France. Le polymère, qui est le matériau de base du plastique, est coupé avec l'ajout d'un solvant, le méthanol, et réduit à sa forme monomère d'origine pour être finalement retransformé en nouvelles matières plastiques de qualité identique au produit initial. Eastman ne divulgue pas de détails sur le processus car il est considéré comme exclusif. L'usine à venir fabriquera deux familles de produits : le rPET (polyester recyclé) et les copolyesters, c'est-à-dire des plastiques PET auxquels ont été ajoutés des composants chimiques. Les copolyesters sont reconnus pour leur résistance et leur flexibilité, ce qui permet aux industriels de les utiliser pour différentes applications (emballages, usages médicaux, biens de consommation, cosmétiques, etc.)

⇒ Le rPET sera disponible en trois types de valorisation :

  • Le PET homopolymère (composé à 100 % de PET) dont les qualités sont généralement utilisées dans les applications fibres et textiles ;
  • PET de qualité bouteille ;
  • la gamme "Cristal One" d'Eastman, qui peut être utilisée dans les bouteilles de boissons, les bouteilles de cosmétiques, etc.

⇒ Les copolyesters offrent des avantages uniques en termes de performances par rapport au rPET. Les copolyesters conviennent à diverses applications de réutilisation, par exemple dans le secteur médical, et peuvent également être recyclés grâce à la technologie de méthanolyse d'Eastman.

Eastman travaille activement à la mise en place de systèmes de collecte de ces matériaux afin d'atteindre la circularité pour tous les matériaux fabriqués dans le cadre du projet circulaire français. Eastman prévoit de mettre en place ces systèmes lors du démarrage de l'usine en 2026.

Nous vous remercions pour votre message ci-dessous, et l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie.

Eastman passera probablement par un prestataire externe pour l’entretien et le nettoyage de son usine.

Néanmoins, une description très précise des différents emplois à pourvoir figurera dans les fiches de poste respectives, une fois que ces dernières auront été publiées. Elles seront publiées sur le site d’Eastman, accessible ici.. Je vous invite à consulter le site plutôt début 2025 pour voir si un poste peut correspondre à vos compétences.

Nous vous remercions pour votre message ci-dessous, et l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie.

Le recrutement a débuté, mais devrait s’accélérer plutôt fin 2024.

Une description très précise des différents emplois à pourvoir figurera dans les fiches de poste respectives, une fois que ces dernières auront été publiées. Elles seront publiées sur le site d’Eastman, accessible ici..

Nous vous remercions pour votre message, et pour l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie.

Les formations dispensées par Eastman seront spécifiques à chaque poste à pourvoir. Vous pourrez retrouver l’ensemble de ces informations sur le site internet dédié : https://jobs.eastman.com/content/Sites/?locale=fr_FR

Par ailleurs, le site de la concertation d’Eastman présente également les grandes catégories de postes qui seront à pourvoir : https://concertation-eastman-normandie.fr/emplois.html.

Nous vous remercions pour votre message, et pour l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie. Concernant les avantages et le salaire, ces derniers dépendront naturellement du poste et du niveau d’expérience préalables requis. Vous pourrez retrouver toutes ces informations directement sur les fiches des postes à pourvoir, sur le site d’Eastman : https://jobs.eastman.com/content/Sites/?locale=fr_FR

Malheureusement, nous n’avons pas ce type de matériaux à vous fournir, l’usine d’Eastman sera une usine de recyclage des plastiques riches en polyester.

Nous vous remercions pour votre message, et pour l’intérêt que vous portez à l’usine d’Eastman en Normandie. Nous avons transmis vos coordonnées aux équipes d’Eastman en charge des ressources humaines, qui ne manqueront pas de revenir vers vous si un besoin est identifié.

Je vous remercie pour votre message, et pour l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie.

Nous avons bien transmis vos coordonnées ainsi que votre plaquette de présentation aux équipes en charge des ressources humaines chez Eastman, qui ne manqueront pas de vous recontacter après étude de ces éléments.

Nous vous remercions pour votre message ci-dessous, et l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie.

Une description très précise des différents emplois à pourvoir figurera dans les fiches de poste respectives, une fois que ces dernières auront été publiées.

Elles seront publiées sur le site d’Eastman, accessible ici

Vous pourrez également poser vos questions directement aux interlocuteurs d’Eastman lors de la réunion prévue le 10 novembre.

1. Si je comprends bien les fournisseurs d'EASTMAN ne seront que des sociétés de collecte et de tri réparties sur toute la France et à l'étranger ?

En effet, Eastman s’approvisionnera en déchets principalement via des partenariats avec des sociétés de collecte et de tri situées en France et en Europe. A ce stade, Eastman a officialisé des partenariats avec CITEO et Paprec pour la France, pour fournir minimum 12 000 tonnes par an pendant 9 ans, et avec Interzero qui fournira 45 000 tonnes de déchets issus de toute l’Europe. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le communiqué de presse dédié.

2. Pourra-t-on envisager à l'avenir une filière courte (de la poubelle à l'usine via un autre processus de tri, système de consignes) ?

C’est une option envisageable, mais qui nécessite le développement d’une véritable filière de collecte et de tri des déchets en France, filière qui se structure encore aujourd’hui. L’ambition d’Eastman, à terme, est de pouvoir recycler encore plus des déchets plastiques français, au service des consommateurs français.

3. Le PET se trouve principalement dans les bouteilles en plastique, cordes, vêtements ... vous allez donc récupérer ces produits pour en faire, grâce à un procédé chimique (à forte dangerosité), de nouvelles billes de plastique qui serviront à créer de nouveaux contenants, vêtements ?

La technologie de recyclage moléculaire d’Eastman permet en effet de décomposer les déchets plastiques riches en polyester – issus d’emballages plastiques, de textile ou autres – en leur structure moléculaire de base (les monomères). Ces monomères sont ensuite réassemblés pour produire de la matière plastique recyclée de qualité identique à de la matière plastique vierge, sous forme de granulés, qui servira à la production de nouveaux produits.

La technologie d’Eastman permet ainsi de donner une nouvelle vie à des déchets qui, faute de solutions alternatives, se seraient retrouvés mis en décharge, incinérés ou pire, abandonnés dans la nature. Nous vous invitons à consulter le site internet de la concertation pour mieux comprendre les différentes étapes du procédé de recyclage, notamment grâce à un schéma explicatif.

Par ailleurs, cette technologie est éprouvée, puisqu’opérée par Eastman depuis de nombreuses années. Le processus de méthanolyse, qui permet d’isoler les monomères du plastique, ne présente pas de risques majeurs.

En tant que site classé SEVESO seuil haut – ce qui est normal compte-tenu des produits stockés sur site –, Eastman devra également respecter d’importantes normes réglementaires en matière de sécurité. Cette attention à la sécurité, des employés et des riverains de l’usine, fait partie intégrante de l’ADN d’Eastman depuis sa création.

4. Quels types de produits pourront donc être fabriqués à nouveau à partir de ces nouvelles billes de plastique ? Qui seront alors vos clients potentiels chargés de procéder à cette nouvelle fabrication ?

La future usine d’Eastman en France sera conçue pour s’adapter aux évolutions de la demande en produits recyclés, et la demande pour le r-PET est très forte pour les emballages et le médical, au regard des exigences règlementaires en termes de qualité et de pourcentage de produit recyclé utilisé. Dans un premier temps, la production de l’usine se concentrera sur les emballages. Toutefois, Eastman envisage d'étendre ses activités à une gamme plus large de produits destinés à d'autres marchés, tels que les textiles qui peuvent être utilisés dans l'habillement, les composants automobiles, le bâtiment et la construction, les cosmétiques et le secteur médical.

Compte-tenu de la grande diversité des gammes de produits et des applications d’usages du polyester recyclé, les clients d’Eastman sont très nombreux. LVMH Beauty, The Estée Lauder Companies, Clarins, Procter & Gamble, l’Oréal et Danone ont d’ores et déjà signé des lettres d'intention pour des contrats d'approvisionnement pluriannuels en provenance du site.

Un article décrivant les différentes gammes de produits de la future usine est paru sur le site internet de la concertation.

5. Combien de fois un produit contenant du PET pourrait-il être recyclé ?

Tout dépend du type de recyclage. Le recyclage dit « mécanique » permet en moyenne de recycler une bouteille plastique 5 à 7 fois. La technologie d’Eastman permet, elle, de recycler théoriquement les produits presque à l’infini, car la matière plastique recyclée produite est de qualité équivalente à la matière plastique vierge. La technologie éprouvée d'Eastman offre ainsi une véritable perspective de circularité aux déchets plastiques aujourd’hui difficiles à recycler.

6. Allez-vous également étudier l'impact lié aux micro plastiques ?

Il est important de rappeler que les microplastiques sont les petites particules (< 5 mm) de matière plastique qui n’ont rien à voir avec notre produit final qui se présente sous forme de granulés. Cependant, concernant la pollution microplastique, Eastman se conformera pleinement à l’arrêté du 20 juin 2023 relatif à l’analyse des substances dans les rejets aqueux des installations classées pour la protection de l’environnement. En complément des réglementations, Eastman participe à des OCS (opérations ‘clean sweep’) pour l’ensemble de ses sites. Eastman organisera par ailleurs une campagne d’analyse des substances dans l’eau rejetée par son usine dès que sa station d’épuration sera mise en route.

7. Vous pourrez garantir que les vêtements en synthétique qui seront fabriqués à partir de ces nouvelles billes ne produiront pas de rejets de micro plastique lors de lavages et seront exempts de produits chimiques additionnels ?

Eastman vendra ses granules aux transformateurs de polyester. La production et la composition des produits textiles finaux appartiendront aux transformateurs, et non à Eastman.

8. Les consommateurs pourront utiliser ces bouteilles d'eau en plastique recyclé avec la garantie qu'ils n'ingèreront pas de particules de micro plastique dangereuses pour la santé ?

Eastman produira dans son usine dans la zone industrielle de Port Jérôme des polymères recyclés grâce à sa technologie de recyclage moléculaire par Methanolysis. Des étapes de purifications permettent d’enlever les impuretés des déchets dont les microplastiques éventuellement présents. Ces plastiques recyclés auront les mêmes performances et qualité alimentaire ou médicale que des polymères vierges issues des procédés chimiques classiques . Ils pourront en effet refaire des bouteilles en plastique recyclé avec le même niveau de qualité que celles faites en plastiques vierges.

Les microplastiques recouvrent un large éventail de particules qui diffèrent par leur composition chimique, leur forme, leur couleur, leur densité et leur taille.

Des micro ou nano plastiques résultent de la dégradation mécanique comme la fragmentation des objets en plastique (bouteilles, emballages, etc.) par exemple sous l’effet d’abrasion des vagues, du sable ou des dégradations physiques comme les rayons UV . Ils ne sont pas gênés dans les procédés de mise en forme par moulage et soufflage comme la fabrication des bouteilles. Des petites fractions de ces matériaux peuvent se retrouver dans l’eau. et Des filtrations peuvent être mise en place pour leur utilisation potable (au robinet ou en bouteille)

9. Concernant les emplois à pourvoir sur le site de Port Jérôme sur Seine, sauf erreur de ma part je ne vois pas se profiler d'offres d'emploi dans le domaine de la logistique, transport et service client. Ces activités seront-elles assurées via un autre site ?

La future usine de Port-Jérôme comptera sur des recrutements en logistique : plusieurs postes de niveau 1 à 2 seront créés à la suite d’une formation interne. Des postes en administration et services supports seront aussi créés et intégrés au sein du site. Les activités de transport pour l’acheminement des déchets et l’enlèvement du plastique recyclé seront quant à elles sous-traitées par des prestataires externes.

Retrouvez toutes les informations sur les emplois sur le site internet de la concertation ainsi que sur le site emplois d’Eastman.

10. Comment va se dérouler la collaboration avec les écoles d'enseignement supérieur du territoire ?

Eastman a noué des partenariats avec 3 écoles partenaires (le lycée Schuman au Havre, le lycée Bolbec et le lycée Galilée à Rouen), pouvant fournir de la main-d’œuvre scolaire qualifiée. Eastman travaille également étroitement avec l’INSA et l’Ensicaen.

Merci de l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie.

La mise en service de l’usine est prévue de manière progressive à partir de juin 2026, aussi l’embauche et la formation du personnel commenceront plutôt en milieu d’année prochaine (mi 2024), une fois l’ensemble des autorisations administratives obtenues.

Une expérience dans la conduite et la manipulation des appareils de levage et de manutention sera vraisemblablement un avantage pour la logistique et la manutention au sein de l’usine. Les offres seront publiées sur le site internet d’entreprise d’Eastman, sur la page LinkedIn, et relayées par les services de l’emploi locaux.

Merci pour votre question et votre intérêt pour le futur projet d’Eastman.

Le recrutement pour l’usine débutera courant 2024, et continuera jusqu’à l’ouverture en 2026.

Les offres seront publiées sur le site internet d’entreprise d’Eastman, sur la page LinkedIn, et relayées par les services de l’emploi locaux.

Nous restons à votre disposition.

Merci pour votre question et pour l’intérêt que vous portez à la future usine d’Eastman en Normandie.

En effet, les déchets qui seront réceptionnés à l’usine pour être recyclés auront déjà fait l’objet d’un premier tri, puis d’une opération dite de « sur-tri » par les sociétés de collecte et de tri avec lesquelles Eastman travaillera. Ces opérations de sur-tri auront permis de séparer les déchets riches en polyester, qui peuvent être recyclés par Eastman, des autres déchets plastiques.

En arrivant à l’usine, les déchets contiendront ainsi environ 90% de PET. Cette concentration de PET n’est néanmoins pas suffisante pour assurer le parfait fonctionnement de la technologie d’Eastman. Ils nécessiteront donc des opérations de tri et de lavage supplémentaires sur site pour atteindre 95-98% de PET, et être prêts à être recyclés. Les déchets non-polyester triés lors de cette étape seront redirigés vers d’autres voies de valorisation à proximité du site.

S’agissant du calcul de l’impact environnemental du projet, nous vous confirmons qu’il comprendra le transport des déchets.

Enfin, du fait de son activité et des potentiels risques qu’il génère, le projet d’Eastman sera soumis à différentes classifications dont chacune présente des règlementations spécifiques auxquelles nous nous conformerons pleinement.

En raison de la quantité et de la nature des différents produits stockés, le site sera classé SEVESO seuil haut, ce qui entraîne l’adoption de mesures spécifiques associées, dont le Plan particulier d’intervention (PPI) et le Plan de prévention des risques technologiques (PPRT). A noter que le méthanol circulera en boucle fermé sur le site.

Au nom d’Eastman, nous vous remercions pour votre message et pour votre soutien au projet d’Eastman en Normandie.

Le recrutement pour l’usine débutera courant 2024, et continuera jusqu’à l’ouverture en 2026.

Les offres seront publiées sur le site internet d’entreprise d’Eastman, sur la page LinkedIn, et relayées par les services de l’emploi locaux.

Au nom d’Eastman, nous vous remercions pour votre message et pour votre soutien au projet d’Eastman en Normandie.

Le recrutement pour l’usine débutera courant 2024, et continuera jusqu’à l’ouverture en 2026.

Les offres seront publiées sur le site internet d’entreprise d’Eastman, sur la page LinkedIn, et relayées par le services de l’emploi locaux

Merci de l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie.

La mise en service de l’usine est prévue de manière progressive à partir de juin 2026, aussi l’embauche et la formation du personnel commenceront plutôt en milieu d’année prochaine (mi 2024), une fois l’ensemble des autorisations administratives obtenues.

Les offres seront publiées sur le site d’entreprise d’Eastman ; un lien vers ces offres figurera également sur le site de la concertation du projet : www.concertation-eastman-normandie.fr www.concertation-eastman-normandie.fr

Nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman.

Le recrutement débutera dans le courant de l’année 2024. Les offres seront postées sur le site d’entreprise d’Eastman, ainsi que sur les pages LinkedIn de la société et le site de la concertation continue www.concertation-eastman-normandie.fr

Merci de l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie.

La mise en service de l’usine est prévue de manière progressive à partir de juin 2026, aussi l’embauche et la formation du personnel commenceront plutôt en milieu d’année prochaine (mi 2024), une fois l’ensemble des autorisations administratives obtenues. Concernant les profils recherchés, ils ne seront pas exclusivement en lien avec le recyclage des plastiques, non.

Une expérience dans le domaine industriel sera vraisemblablement requise pour les profils expérimentés, mais pas pour les profils non-expérimentés (logistique, manutention, opérateurs et entretien).

Les offres seront publiées sur le site d’entreprise d’Eastman ; un lien vers ces offres figurera également sur le site de la concertation du projet : www.concertation-eastman-normandie.fr

Merci de l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie. La mise en service de l’usine est prévue de manière progressive à partir de juin 2026, aussi l’embauche et la formation du personnel commenceront plutôt en milieu d’année prochaine (mi 2024), une fois l’ensemble des autorisations administratives obtenues. Les offres seront publiées sur le site d’entreprise d’Eastman ; un lien vers ces offres figurera également sur le site de la concertation du projet : www.concertation-eastman-normandie.fr

Votre société est bien connue par les services d’Eastman en France, et est référencée dans leur base de données. Eastman prend bonne note de votre spécialisation et de vos équipements, et n’hésitera pas à vous recontacter directement en cas de besoin.

Merci de l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie. La mise en service de l’usine est prévue de manière progressive à partir de juin 2026, aussi l’embauche et la formation du personnel commenceront plutôt en milieu d’année prochaine (mi 2024), une fois l’ensemble des autorisations administratives obtenues. Les offres seront publiées sur le site d’entreprise d’Eastman ; un lien vers ces offres figurera également sur le site de la concertation du projet : www.concertation-eastman-normandie.fr

Le projet d’Eastman en Normandie nécessitera des démarches douanières, en effet. Il y aura un service d’import-export, mais à l’heure actuelle Eastman n’a pas encore pris la décision d’internaliser ou non ce service.

Merci de l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie. La mise en service de l’usine est prévue de manière progressive à partir de juin 2026, aussi l’embauche et la formation du personnel commenceront plutôt en milieu d’année prochaine (mi 2024), une fois l’ensemble des autorisations administratives obtenues. Les offres seront publiées sur le site d’entreprise d’Eastman ; un lien vers ces offres figurera également sur le site de la concertation du projet : www.concertation-eastman-normandie.fr

A noter, Eastman recherchera principalement des profils techniques disposant d’une formation et d’une expérience préalables dans un environnement industriel/chimique. Les futures recrues de l’usine suivront une formation complémentaire pouvant aller de 6 à 24 mois, spécifique à nos procédés, avec pour objectif de pouvoir assurer le démarrage des installations de l’usine, leur exploitation et leur maintenance.

Nous vous invitons à nous recontacter en mi 2024 pour confirmer le calendrier de dépôt des candidatures.

Nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie. La mise en service de l’usine est prévue de manière progressive courant 2026. Aussi, selon les profils et l’expérience, l’embauche et la formation du personnel commenceront plutôt en milieu d’année prochaine (mi 2024), une fois l’ensemble des autorisations administratives obtenues. Les offres seront publiées sur le site d’entreprise d’Eastman ; un lien vers ces offres figurera également sur le site de la concertation du projet : https://www.concertation-eastman-normandie.fr

Actuellement, Eastman travaille à l’obtention de son permis de construire, tandis que le dossier de demande d’autorisation environnementale est en cours d’instruction par les services de l’État et l’Autorité Environnementale. En attendant, Eastman travaille étroitement avec Caux Seine Agglo ainsi que la Maison des Compétences de Lillebonne pour préparer au mieux les phases de recrutement et de formation de l’usine.

Si vous souhaitez suivre les actualités du projet et être informé du début de la phase de recrutement, vous pouvez vous abonner à la newsletter du projet depuis le site de la concertation.

Nous vous remercions chaleureusement pour l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie.

Compte tenu des volumes traités par l’usine (200 000 tonnes de déchets plastiques riches en polyesters par an), le recours au camion pour l’acheminement des déchets entrants devrait être privilégié, le temps que la chaîne logistique permettant une massification des tonnages se mette en place.

En effet, Eastman a exprimé à de nombreuses reprises lors de la concertation la volonté d’évoluer vers des modes de transport plus vertueux pour les entrants et sortants de l’usine. Nous évaluons actuellement l’opportunité de massification de volumes suffisants pour établir de nouvelles solutions alternatives, la principale étant l’acheminement par barges des déchets plastiques. Nous ne manquerons pas de vous contacter afin de vous faire participer à ces réflexions, dans l’éventualité où votre expertise répondrait aux besoins d’Eastman.

D’ici-là, nous vous invitons à vous tenir régulièrement informé de l’avancement du projet par le biais du site internet https://www.concertation-eastman-normandie.fr. Vous pouvez également vous inscrire à la newsletter via le formulaire sur ce site.

Nous vous remercions chaleureusement pour l’intérêt que vous portez au projet d’Eastman en Normandie. Concernant la fourniture d’équipements pour notre future usine, nous ne sommes pas en mesure de vous donner une réponse précise.

En effet, Eastman travaille actuellement à l’obtention de son permis de construire, tandis que le dossier de demande d’autorisation environnementale est en cours d’instruction par les services de l’État et l’Autorité Environnementale.

Le projet comporte plusieurs unités de production qui seront réparties en lots pour leur construction et leur mise en service. L’attribution de ces lots ne pourra débuter qu’à l’issue de l’enquête publique et de l’obtention des autorisations administratives.

C’est pourquoi, nous vous invitons à vous tenir régulièrement informé de l’avancement du projet par le biais du site internet https://www.concertation-eastman-normandie.fr. Vous pouvez également vous inscrire à la newsletter via le formulaire sur ce site.

Les candidatures pour l’usine d’Eastman devraient ouvrir en 2024 et s’accélérer courant 2025. Nous vous tiendrons naturellement informé des opportunités qui se présenteront. D’ici-là, nous vous invitons à nous transmettre votre CV pour que nous puissions l’ajouter à notre base de données.

Eastman prévoit une communication ciblée pendant la période de travaux, qui permettra de prévenir la population en amont des potentiels impacts sur le traffic routier. Par ailleurs, Eastman étudie actuellement d'autres solutions d'acheminement que le transport routier, notamment par voie fluviale, afin de limiter les nuisances pour la population locale.

CNDP logo